Pénurie de remplaçants : une assistante d’éducation promue prof à Calais

Une assistante d'éducation titulaire d'un diplôme d'ingénieur a été nommée professeure de mathématiques remplaçante dans un lycée de Calais, en raison de la pénurie d'enseignants dans cette discipline.

lycee pierre de coubertin calais

Le lycée Pierre de Coubertin, à Calais.

Au lycée Pierre-de-Coubertin de Calais, plusieurs classes n’ont pas eu de cours de mathématiques depuis la rentrée en raison du non remplacement d’un professeur en arrêt maladie, signale le quotidien La Voix du Nord.

Annonces via Pôle Emploi

Figurant parmi les matières les plus « déficitaires » en nombre de candidats aux concours de l’enseignement, au même titre que l’anglais ou les lettres, les mathématiques sont « une discipline où nous éprouvons de grandes difficultés à recruter« , reconnaît le rectorat. L’académie de Lille publie régulièrement des annonces via Pôle Emploi pour trouver des profs de maths.

Pour pallier l’absence prolongée de l’enseignant au Lycée Coubertin, une assistante d’éducation titulaire d’un diplôme d’ingénieur a été nommée remplaçante provisoire. « Elle a les qualifications requises et un niveau largement suffisant », commente le rectorat, bien qu’il ne s’agisse pas d’une « solution optimale ».

Elle assurera les cours en plus de son activité d’assistante d’éducation, dans le cadre d’heures supplémentaires accordées par l’académie. Ses collègues l’aideront à préparer ses premières leçons.

3 commentaires sur "Pénurie de remplaçants : une assistante d’éducation promue prof à Calais"

  1. sandrine  3 octobre 2014 à 12 h 57 min

    Euhhh…. elle va être payée au tarif des Heures Sup d’Assistant d’Education, càd au SMIC horaire pour chaque heure de cours ?
    Ou elle signe un contrat de contractuelle enseignante payée au mois avec l’indice de salaire correspondant à son diiplôme d’ingénieur ?Signaler un abus

    Répondre
  2. Anne  6 octobre 2014 à 13 h 13 min

    Je me posais la même question !! Heures supplémentaires d’Assistante d’Education ou salaire d’un prof contractuel (ou vacataire), ce n’est pas du tout la même chose. Et puis, en plus de devoir réagir à la pénurie de professeurs, le gouvernement actuel (et tous les autres politiques) devrait également être choqué de voir qu’une personne possédant un diplôme d’ingénieur (visiblement suffisamment qualifiée pour remplacer un prof) se retrouve « simple » Assistante d’Education pour vivre… Qui est suffisamment qualifiée pour remplacer un prof au pied levé mais qui, si elle souhaite continuer dans cette voie, devra obligatoirement en passer par le concours pour être officiellement reconnue. On marche vraiment sur la tête dans l’EN.Signaler un abus

    Répondre
  3. Tadaam  9 janvier 2015 à 11 h 44 min

    Aberrant comme situation effectivement… ceci dit, à Calais il y a clairement un grand manque de professeurs (pas seulement de remplaçants), car personne ne veut venir travailler là-bas…
    On a besoin d’un investissement massif dans l’éducation mais je crains que cela ne se fasse pas pour tout de suite… pourtant l’éducation, c’est selon moi la base d’un pays en bonne santé.
    Je suis originaire de la région Centre et là-bas aussi il y a une pénurie de professeurs. Lorsque j’étais en Terminale STG nous n’avions pas eu de professeur de philosophie pendant plusieurs mois ! J’avais fini par prendre des cours particuliers pour limiter la casse et au final je m’en étais miraculeusement bien sorti.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.