Le conseil du numérique préconise la création d’un bac « humanités numériques »

logo AFP

Le Conseil national du numérique (CNN) a publié vendredi plusieurs recommandations pour l’école, dont la création d’une nouvelle filière générale « humanités numériques » au baccalauréat, un mois après l’annonce par François Hollande d’un « grand plan numérique pour l’école ».

Composé de 12 membres, des chercheurs et des professionnels du secteur, le groupe de travail, qui planche depuis fin 2013, a dégagé dans un rapport quarante mesures « pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique », articulées autour de huit propositions phares.

La plus marquante: l’introduction d’un nouveau cursus menant au baccalauréat général, baptisé « humanités numériques » (HN), au côté des filières scientifique (S), littéraire (L), et économique et sociale (ES).

Le CNN propose une première expérimentation rapide en terminale, qui délivrerait un « double bac », associant la voie HN avec l’une des trois formations classiques, et la création d' »un diplôme national reconnu par tous ».

« Ce nouveau bac s’inscrirait dans son époque (…) au croisement des sciences, lettres, et sciences humaines et sociales, en décloisonnant ces champs du savoir », avance-t-il. « Il refléterait l’aventure de la jeunesse et revitaliserait les études secondaires avec la création numérique, le design, mais aussi la découverte des big data (mégadonnées, ndlr), de la datavisualisation, des métiers informatiques et créatifs », ajoute l’organe consultatif.

L’autre grand chantier concerne l’apprentissage de l’informatique tout au long de la scolarité. Le CNN préconise notamment un enseignement dédié à la programmation au collège et la généralisation dans toutes les filières du lycée de l’option « informatique et science du numérique », actuellement réservée à la série S .

« La transformation de nos enseignements pour mieux préparer les jeunes au monde qui les attend (…) a été trop lente, il faut l’accélérer », estime le conseil. « Il faut profiter de nouveaux enseignements pour faire évoluer toute l’école. »

Début septembre, à l’occasion de la rentrée, François Hollande avait érigé le plan numérique à l’école en « ambition nationale » et en moyen de « lutte contre les inégalités », promettant son application « dans toutes ses dimensions à la rentrée 2016 ».

Le président de la République avait assuré que « l’État mettrait tous ses moyens pour former les enseignants, pour assurer partout l’arrivée du très haut débit et pour que les éditeurs de livres puissent également mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder ».

La semaine dernière, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem avait annoncé sur Canal + que tous les collégiens, à commencer par les élèves de 5e, recevraient des tablettes numériques à partir de la rentrée 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.