La militante anti-genre Farida Belghoul doit « s’expliquer » sur un séjour à Moscou

logo AFP

L’Éducation nationale a demandé à l’enseignante Farida Belghoul, fer de lance de la campagne contre la supposée « théorie du genre », de « s’expliquer » sur un déplacement en Russie alors qu’elle était en congé maladie, a-t-on appris vendredi auprès du rectorat de Versailles.

« Une lettre lui a été envoyée jeudi pour lui demander de se justifier sur sa situation », a déclaré à l’AFP le rectorat de Versailles, qui a par ailleurs lancé une procédure disciplinaire contre Farida Belghoul il y a quinze jours pour « manquements aux devoirs de réserve et de loyauté incombant aux fonctionnaires ».

Selon le site l’Express.fr, Mme Belghoul se serait rendue en Russie le week-end dernier alors que l’enseignante, qui n’assure pas ses cours, est en congé maladie depuis un mois.

Une vidéo postée le 30 septembre sur le site de Mme Belghoul la montre interviewée au retour de ce voyage. Elle y raconte avoir rencontré à Moscou des militants russes et allemands pour créer « une organisation internationale de défense de la famille traditionnelle ».

Contactée par l’AFP, Farida Belghoul n’a pas souhaité commenter ces informations, expliquant ne pas vouloir répondre aux « médias menteurs ».

Dans le cadre de la première procédure, le rectorat reproche à l’enseignante d’avoir publié sur le site jre2014.fr le 26 août un article, « Belkacem versus Belghoul », dans lequel elle estime que la nomination de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education nationale est une « déclaration de guerre aux familles ».

Convoquée lundi par le rectorat dans le cadre de cette procédure, Farida Belghoul, toujours en arrêt maladie, risque un avertissement ou un blâme.

Enseignante d’histoire et français et proche de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, Farida Belghoul a fait parler d’elle en lançant en début d’année le mouvement « Journées de retrait de l’école (JRE) » pour protester contre un prétendu enseignement de « la théorie du genre ».

Après avoir été en disponibilité plusieurs années, Farida Belghoul a repris les cours à la rentrée 2014 au lycée professionnel Gustave-Eiffel d’Ermont (Val-d’Oise), mais est depuis en congé maladie.

Dans la fonction publique, les agents en arrêt maladie perçoivent l’intégralité de leur salaire versé par l’État, pendant trois mois.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.