Le Pôle Emploi de Seine-Saint-Denis a été chargé de trouver des candidats au poste de professeurs des écoles via une campagne de démarchage téléphonique, afin de lutter contre la lourde pénurie d’enseignants remplaçants dans le département.

Quelque 300 postes de professeurs sont proposés, le rectorat de l’académie de Créteil se chargeant de procéder au recrutement final parmi la pré-sélection de Pôle Emploi. Les candidats doivent justifier d’au moins une première année de master.

Les syndicats d’enseignants saluent la volonté de réduire le déficit de professeurs remplaçants, qui ferait perdre en moyenne une année de leur scolarité aux élèves du 93. Toutefois, ils imaginent mal comment des personnes sans formation pédagogique seront à même d’assurer correctement les nombreux cours de l’école primaire : français, mathématiques, histoire, géographie, langue vivante, arts plastiques…

Le ministère affirme pour sa part que les professeurs contractuels recrutés bénéficieront du même accompagnement que tous les autres enseignants. « Non, on ne met pas des gens qui ne sont absolument formés à rien, qui sortiraient simplement de Pôle emploi, sans diplôme, sans rien, devant des élèves. Ça n’existe pas », s’est indignée la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, dans une interview accordée au Bondy Blog.