salle de classe professeur primaire

Cours à l'école primaire © Kzenon - Fotolia.com

Pôle Emploi s’est lancé dans une campagne de démarchage téléphonique en Seine-Saint-Denis (93) pour pallier la pénurie de professeurs des écoles remplaçantsdans le département.

Quelque 300 postes de contractuels sont ainsi proposés. Pour postuler, les chômeurs doivent être titulaires d’au moins une première année de master.

Le rectorat accompagnera les contractuels

« Pôle Emploi a été sollicité pour assurer une présélection de candidats », précise le rectorat académique. « Une fois cette présélection effectuée, ce sont les services de l’Education nationale qui procèdent au recrutement de ces personnes qui seront accompagnées, comme les autres enseignants, par les inspecteurs de circonscriptions et par leurs écoles. »

Rachel Schneider, secrétaire départementale du Snuipp-FSU (premier syndicat du primaire), reconnaît que cette démarche a son utilité. Selon la fédération de parents d’élèves FCPE, les élèves perdraient en moyenne l’équivalent d’une année de cours durant leur scolarité obligatoire dans le 93, en raison des non-remplacements d’enseignants absents.

Mais les professeurs contractuels, qui devront assurer des cours diversifiés allant du français aux mathématiques en passant par les sciences, l’histoire-géographie ou encore les arts plastiques, « vont se retrouver devant des élèves sans savoir faire classe » faute d’une formation pédagogique adaptée, déplore Rachel Schneider.