Région IDF: Corinne Bord (PS) remplace Michèle Sabban, démissionnaire

logo AFP

Corinne Bord (PS) a été élue jeudi vice-présidente de la Région Ile-de-France en charge du personnel, de l’administration générale et des marchés publics, succédant à Michèle Sabban, démissionnaire cet été après une affaire de logement social.

Mme Sabban avait été poussée à quitter son poste le 1er juillet après avoir reconnu qu’elle avait donné des « informations inexactes » à la Mission d’information et d’évaluation (MIE) sur la qualité de son logement social. Elle l’avait obtenu en 2003, avec une lettre de recommandation de la Région et sur le quota réservataire de l’institution, dont elle était vice-présidente.

Mme Sabban était absente jeudi en séance plénière pour la prise de fonction de Mme Bord. Agée de 44 ans, cette conseillère régionale de Seine-Saint-Denis élue en 2010, administratrice territoriale de profession et notamment vice-présidente de la fédération Léo Lagrange (éducation populaire), prend les rennes de ce poste clé.

La Région emploie 10.515 agents permanents, dont 1.845 au siège et 8.670 agents techniques dans les 471 lycées franciliens, pour un masse salariale de 407 millions d’euros.

L’institution régionale consacre à la commande publique environ 500 millions d’euros par an, principalement pour construire et entretenir les lycées, pour réaliser des bâtiments universitaires et pour assurer son fonctionnement quotidien. La vice-présidente anime la Commission d’appel d’offre où sont représentés 5 autres élus dont 2 de l’opposition. Tous les marchés de travaux supérieur à 2,5 M EUR ou de service supérieurs à 207.000 EUR y sont attribués.

Mme Sabban, redevenue simple conseillère régionale, siégera dans le groupe PS. Interrogé sur une éventuelle procédure d’exclusion, le groupe PS a répondu que ce n’était « pas à l’ordre du jour ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.