Certaines grandes écoles autorisées à délivrer des masters

Une quarantaine de grandes écoles publiques pourront désormais délivrer directement des masters internationaux, sans devoir s'associer à un EPSCP.

Diplôme

Diplôme © pixelrobot – Fotolia.com

Dans la lutte qui les oppose à l’Etat, les grandes écoles viennent d’obtenir leur première victoire, rapporte le site Educpros.fr. En effet, les grandes écoles publiques sous statut d’établissement public à caractère administratif (EPA) pourront désormais délivrer directement des masters internationaux, sans passer par un partenariat avec un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP). Cette mesure, annoncée la semaine dernière par Geneviève Fioraso, concerne 37 écoles.

Un monopole illégal selon la CGE

« La ministre n’avait pas d’arguments pour maintenir [l’]interdiction [de délivrer des masters internationaux] », affirme Christian Lerminiaux, président de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi). « C’est un grand pas en avant, mais il faut aller au-delà en autorisant aussi les écoles privées. »

Dénonçant une « logique monopolistique » sur le diplôme d’Etat du master, la Conférence des grandes écoles (CGE) a initié en juillet dernier une action en justice visant à obtenir un « partage » plus équitable. La CGE s’appuie sur le fait que la loi ne prévoit pas qu’une seule catégorie d’établissement ait le droit de délivrer ce diplôme. C’est actuellement la prérogative des EPSCP, d’après deux arrêtés jugés illégaux par la CGE.

1 commentaire sur "Certaines grandes écoles autorisées à délivrer des masters"

  1. Cyber Prof  25 septembre 2014 à 14 h 56 min

    Il vaudrait mieux l’inverse, à savoir que des titres professionnels (titre d’ingénieur, d’interprète-traducteur, de journaliste, etc) puissent être préparés et obtenus couramment à l’université plutôt que la généralisation des masters. Un employeur préfèrera toujours un ingénieur titré plutôt qu’un candidat muni d’un master de mécanique ou d’électronique pour des raisons d’adaptation des savoirs et des compétences aux besoins du marché du travail. Cette partition bifide entre grandes écoles et universités est une gigantesque moquerie à l’encontre des étudiants. La sélection des meilleurs étudiants ? Elle se fait naturellement à l’université par le système de notes et de mentions, les employeurs feront leur choix du profil idéal au moment de l’embauche. Encore faut-il qu’un étudiant entrant à l’université ait la perspective d’obtenir un titre professionnel. C’est bien le cas pour les médecins…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.