Michel Lussault

Michel Lussault, nouveau président du CSP. (wikimedia commons/Ji-Elle)

Najat Vallaud-Belkacem avait promis à la rentrée de trouver « rapidement » un nouveau président pour le Conseil supérieur des programmes, suite au départ d’Alain Boissinot en juin dernier. C’est désormais chose faite : le géographe Michel Lussault a été nommé ce jeudi 25 septembre à la tête du CSP.

Les chantiers urgents : socle commun et programmes scolaires

Agrégé en 1983, Michel Lussault a enseigné à l’université à partir de 1992 en tant que maître de conférences, puis professeur.

Il a été président de l’université de Tours de 2003 à 2008, président de l’AMUE (2005-2009), deuxième vice-président et porte-parole de la Conférence des présidents d’université (2006-2008), avant de diriger le président du PRES Université de Lyon de 2008 à 2012. Depuis fin 2012, le géographe a dirigé l’Institut français de l’éducation (ex-Institut national de recherche pédagogique) intégré à l’ENS Lyon.

Il hérite du dossier sensible de la refonte du socle commun, le projet soumis par le CSP étant loin de faire l’unanimité parmi les professeurs. La refonte des programmes scolaires est une autre priorité, puisque les nouveaux programmes de l’école maternelle doivent entrer en vigueur à la rentrée 2015, et ceux de l’école élémentaire et du collège à partir de la rentrée 2016.