Journée du refus de l'échec scolaire 2014

7ème Journée du refus de l'échec scolaire

A l’occasion de la 7ème Journée du refus de l’échec scolaire, l’association de soutien scolaire bénévole Afev publie son baromètre annuel sur les inégalités face à la réussite éducative(1).

Selon l’étude, les élèves issus de quartiers défavorisés s’ennuient davantage à l’école, et sont plus d’un tiers (37%) à ne pas comprendre ce qu’on leur demande en classe, contre 17% d’enfants en difficulté scolaire dans les quartiers favorisés.

Pas de livres à la maison dans la moitié des foyers

Par ailleurs, 41,5% des enfants des quartiers populaires ne sont jamais aidés par leurs parents, alors que la quasi-totalité des enfants de quartiers plus riches sont suivis par leur famille.

Autre inégalité préoccupante, un enfant sur deux n’a pas de livre chez lui dans les quartiers défavorisés, alors qu’ils ne sont que 12% dans ce cas dans les milieux plus aisés. Entre 10% et 20% des enfants défavorisés seraient dans un état de dénuement culturel particulièrement important. La télévision occupe plus de place que la lecture : 55% des enfants de quartiers populaires disent regarder souvent un DVD après le dîner.

Comme l’affirme les dernières études PISA, l’école françaises semble accroître les inégalités scolaires et sociales au lieu de les corriger.

L’Afev mobilise 130 salariés, 400 volontaires du service civique et 8.000 étudiants qui interviennent bénévolement dans les quartiers défavorisés.