Egalité filles-garçons : 56 % des parents pensent qu’elle doit être traitée à l’école (Peep)

Selon une enquête menée par la Peep auprès de ses adhérents, 56 % des parents estiment qu'il faut traiter la question de l'égalité filles/garçons à l'école.

égalité filles-garçons

© Michael Brown – Fotolia.com

Plus de la moitié des parents d’élèves pensent que l’école doit traiter la question de l’égalité filles/garçons, selon une enquête menée par la fédération de parents Peep auprès de ses adhérents et publiée hier.

« Pour faire reculer les préjugés et le sexisme »

A la question « Pensez-vous que la question de l’égalité filles-garçons doive être traitée aussi par l’école ? », 56 % des parents interrogés ont répondu « Oui », 30 % « Non », et 14 % ne se sont pas prononcés.

Les parents ayant répondu par l’affirmative ont ensuite été invités à justifier leur choix. Pour 44 % d’entre eux, l’école doit sensibiliser les enfants à l’égalité filles-garçons « pour faire reculer les préjugés et le sexisme« , pour 17 % « parce qu’elle peut favoriser la réussite scolaire des filles et des garçons », pour 16 % « pour améliorer l’orientation des filles et des garçons », et pour 12 % « pour faire reculer la violence entre filles et garçons ».

Cette enquête a été menée du 12 au 19 septembre par la Peep auprès de ses adhérents et a récolté 4 484 réponses.

Abandon des « ABCD de l’égalité »

L’année dernière, le lancement dans les écoles primaires d’un programme de sensibilisation aux inégalités filles/garçons, les « ABCD de l’égalité« , avait été vivement critiqué par certains parents d’élèves, qui accusaient le programme de promouvoir ce qu’ils appelaient la « théorie du genre ». Certains avaient même appelé au boycott en retirant leurs enfants de l’école une journée par mois.

Face à ces attaques, l’ancien ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon, avait annoncé le remplacement des « ABCD de l’égalité » par un nouveau dispositif, généralisé à tous les élèves. Ce nouveau programme « très ambitieux » comporte notamment un volet concernant la formation des enseignants à l’égalité filles/garçons dans les ESPE.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.