Enquête sur des graffitis antisémites et homophobes dans une maternelle de Paris

logo AFP

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la découverte de graffitis antisémites et homophobes lundi dans une classe de maternelle à Paris, a indiqué mardi à l’AFP une source judiciaire.

Dans un communiqué, le ministère de l’Education nationale avait annoncé un peu plus tôt une plainte du rectorat de Paris.

Cette école maternelle du XVIIème arrondissement, au nord-ouest de Paris, a été « souillée d’inscriptions antisémites et homophobes », a rappelé la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, qui condamne « fermement ces actes qui n’ont pas leur place dans l’école de la République ».

Anne Hidalgo, maire de Paris, avait déjà déploré lundi soir des « agissements d’autant plus inacceptables qu’ils ont été perpétrés dans l’enceinte même de l’école ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.