tableau d'école

© RAM - Fotolia.com

Il y a quelques mois, le site d’emploi Jobintree avait suscité la polémique en classant l’enseignement en tête des métiers « dont personne ne veut ». Pourtant, selon un article publié aujourd’hui sur le site de France Info, devenir prof tenterait de plus en plus de chômeurs et de salariés du privé en quête de reconversion.

Ces personnes cherchant à se reconvertir professionnellement se dirigent plutôt vers l’enseignement secondaire, même si leur proportion a légèrement augmenté parmi les admis aux concours du 1er degré. Lors de la session 2013 des concours enseignants du second degré, plus d’un candidat sur cinq était issu d’une entreprise privée, demandeur d’emploi ou appartenait à un autre corps de la Fonction publique.

A l’inverse, souligne France Info, les professeurs sont de plus en plus nombreux à envisager de quitter l’enseignement à un moment ou à un autre de leur carrière. Citant des chiffres du syndicat du primaire Snuipp-FSU, France Info indique que 30 % des enseignants affirment vouloir faire autre chose. Un sondage Ifop pour SOS Education publié en août dernier indiquait quant à lui que 68 % des enseignants du secondaire interrogés avaient déjà songé à changer de métier, et 19 % « souvent ».