QS World University RankingsLa société d’études britannique Quacquarelli Symonds a publié son 10ème classement mondial des universités (QS World University Rankings 2014). La France ne place que 4 établissements dans le top 200 : l’Ecole normale supérieure de Paris (en 24ème position), l’Ecole Polytechnique (35ème), l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC-Paris 6, 115ème) et l’ENS de Lyon (179ème).

L’ENS de Paris est en 3ème position pour l’Europe continentale, derrière les écoles polytechniques fédérales suisses de Zurich et de Lausanne.

Comme pour le classement de Shanghai, les universités américaines et britanniques occupent les premières places, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) en tête, suivi de l’université de Cambridge, de l’Imperial College de Londres, de Harvard, et d’Oxford. Au total, 51 universités américaines et 29 britanniques figurent parmi les 200 meilleures.

Progresser dans les classements grâce aux COMUE

Le classement QS est basé sur quatre piliers, la recherche, l’enseignement, l’employabilité ainsi que l’internationalisation. Six indicateurs sont pris en compte : réputation académique (40%), réputation auprès des recruteurs (10%), ratio étudiants/enseignants (20%), citations par faculté (20%), nombre d’étudiants internationaux (5%) et d’enseignants internationaux (5%).

Pour placer davantage d’établissements supérieurs français dans les classements internationaux, des regroupements d’universités et de laboratoires de recherche ont été constitués sous le nouveau statut de COMUE. Lorsque le sujet a été abordé ce lundi pendant une réunion du Cneser, certains syndicats ont toutefois dénoncé des « tensions » et un « déni de démocratie » dans le fonctionnement des nouvelles COMUE.