Enquête sur la fausse circulaire attribuée à Najat Vallaud-Belkacem

Une enquête du parquet de Paris vient d’être ouverte afin de déterminer qui est l’auteur d’une fausse circulaire sur des cours d’arabe attribuée à Najat Vallaud-Belkacem.

Najat Vallaud-Belkacem (photo Antoine Taveneaux)

Najat Vallaud-Belkacem (photo Antoine Taveneaux)

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a été à nouveau victime d’une attaque sur les réseaux sociaux. En effet, une fausse circulaire prétendument signée de la main de la ministre a été diffusée sur internet. Ce faux document, adressé aux maires, leur conseillait « vivement » d’introduire « une heure hebdomadaire consacrée à la découverte de la langue arabe » afin de « gommer les barrières linguistiques que pourraient inévitablement rencontrer nos enfants dans un proche avenir ». Celui-ci, daté du 28 août, conclut que « la France est et doit rester un pays multiculturel dans l’intérêt et pour le bien-être de tous ses concitoyens ».

Suite à cette attaque, le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête préliminaire. L’objet de celle-ci sera notamment de déterminer qui est l’auteur et le diffuseur de ce faux document.

« Pas mal d’erreurs dans le faux document »

Lundi, le ministère de l’Education nationale avait annoncé avoir déposé plainte pour usurpation. « Le ministère de l’Education porte plainte à chaque fois qu’il y a usurpation », a précisé un porte-parole du ministère, soulignant que le document comportait « pas mal d’erreurs« . Il souligne, par exemple, que l’intitulé du ministère « n’est pas bon », puisque qu’il ne comporte que la mention « Ministère de l’Education nationale », omettant l’Enseignement supérieur et la Recherche. Autre preuve, « ce n’est pas de la compétence de la ministre de désigner le contenu des activités périscolaires, mais c’est celle des communes », rappelle ainsi le ministère.

Réactions de la ministre

Invitée ce jeudi sur i>Télé, Najat Vallaud-Belkacem est revenue sur cette « campagne de dénigrement« . « Elle existe à bas bruit sur les réseaux sociaux depuis quelques années déjà. Elle a explosé, elle a pris une autre échelle ». Toutefois, bien que les critiques aient augmenté depuis sa nomination, le nombre de soutiens s’avère également plus élevé : « l’intérêt de cette nouvelle échelle c’est que, a contrario, les soutiens, les défenseurs, les mots de chaleur et d’encouragement eux aussi ont pris une autre échelle ». « La campagne de dénigrement est devenue tellement visible que les gens se sont manifestés et finalement ce flux de soutien a été beaucoup plus important que ce dénigrement » a ainsi poursuivi la benjamine du gouvernement.

 

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.