Rythmes scolaires : seules 3 communes refusent encore d’appliquer la réforme

Selon les informations du ministère de l'Education nationale, trois communes continuent à fermer les écoles le mercredi pour protester contre la réforme des rythmes scolaires.

école de la République

Ecole de la République © NANCY – Fotolia.com

Après une rentrée marquée par le refus d’une trentaine de maires d’appliquer la réforme des rythmes scolaires, généralisée cette année à toutes les écoles primaires publiques de France, le mouvement de contestation semble s’être apaisé.

Selon les remontées des directeurs académiques des services de l’Education nationale (DASEN), « presque tous les blocages » ont été levés, se félicite le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans un communiqué publié hier mercredi.

Appel de la ministre à « ne pas pénaliser les élèves »

Les nouveaux horaires (semaine d’école de quatre jours et demi) seraient désormais appliqués dans la quasi totalité des quelque 24.000 communes de France. Le mouvement se poursuivrait « dans trois communes seulement« .

C’était le cas notamment à Ganzeville (470 habitants) près de Fécamp (Seine-Maritime), où les portes de l’école municipale sont restées cadenassées ce mercredi 10 septembre, comme le premier mer­credi de la rentrée. Dans l’Essonne, département où la fronde a été la plus forte, ce sont les parents qui ont bloqué l’entrée des écoles à Janvry (600 habitants) et à Brières-lès-Scellés (1.000 habitants).

La ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem appelle les trois dernières communes récalcitrantes à ouvrir les écoles mercredi matin prochain, « pour ne pas pénaliser les élèves ».

Source(s) :
  • Education nationale, AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.