étudiant

© Syda Productions - Fotolia.com

L’Etat pourra désormais apporter une caution à tous les étudiants de moins de 28 ans en recherche de logement, s’ils n’ont pas de garant, a annoncé aujourd’hui Geneviève Fioraso, secré­taire d’Etat à l’Enseignement supé­rieur. Ces étudiants seront dispensés du paiement de la caution locative et pourront bénéficier d’une garantie de l’Etat, qui assurera le dédommagement du propriétaire en cas d’impayés de loyer.

La « Clé » généralisée

La ministre va en effet généraliser le dispositif appelé « CLé » (caution locative étudiante), expérimenté en 2013-2014 dans les régions Ile-de-France, Nord-Pas de Calais, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, à « tous les étudiants qui n’ont pas de garants, quels que soient leurs reve­nus, leur situa­tion fami­liale, leur natio­na­lité », a-t-elle indiqué. Ce dispositif, auparavant destiné prioritairement aux jeunes iso­lés, ceux issus de familles mono­pa­ren­tales âgés de moins de 28 ans et aux étudiants étran­gers, permet, grâce à un Fonds de garantie, d’assurer le financement des loyers impayés et ainsi de rassurer les propriétaires.

Loyers plafonnés à 700 € à Paris

Les loyers sont plafonnés « à 500 euros pour une per­sonne seule en pro­vince, 600 euros en Ile-de-France et 700 euros à Paris », a précisé Geneviève Fioraso, et « pour les couples, ce pla­fond sera majoré de 60 % ». Les jeunes qui bénéficieront du dispositif devront verser une cotisation équivalente à 1,5 % du loyer.

Geneviève Fioraso souhaite ainsi faciliter l’accès des jeunes au logement, et « réta­blir l’ascenseur social dans notre pays ».

Si l’Unef a estimé que le dispositif était « un outil non négli­geable pour sou­te­nir les étudiants face aux exi­gences des bailleurs », la Fage a de son côté déploré qu »‘à cette période de l’année, beau­coup d’étudiants ont déjà leur loge­ment et ne pour­ront donc béné­fi­cier ni de la garan­tie de l’État ni de la limi­ta­tion des frais d’agence« .