Un appel à candidatures a été lancé par le ministère de l’Eduction nationale pour recruter les membres de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves. Le jury de la Conférence sera composé de 30 membres bénévoles : 15 représentants de la communauté éducative (enseignants, personnels de direction, personnels de vie scolaire et membres des corps d’inspection) et 15 « usagers » (parents d’élèves, lycéens, acteurs associatifs en lien avec l’école).

Les candidatures motivées peuvent être déposées jusqu’au 26 septembre (télécharger le formulaire de candidature et le guide du jury). Les membres de la conférence doivent être « intéressés et/ou concernés » à titre personnel par l’évaluation des élèves, « sans en être pour autant des spécialistes ».

Pour une évaluation « qui stimule, qui encourage »

Le jury se réunira trois fois avant les Journées de l’évaluation, qui se tiendront du 8 au 13 décembre 2014, durant lesquelles seront organisés auditions d’experts et débats publics. L’audience, limitée à quelque 500 personnes, pourra contribuer aux échanges. La Conférence remettra ses recommandations à la ministre quelques jours plus tard.

« Aujourd’hui, notre système d’évaluation souligne les lacunes et les échecs des élèves, ce qui peut être très décourageant pour certains », avait déclaré l’ex-ministre de l’éducation Benoît Hamon, lors du lancement de la Conférence en juin dernier. Son successeur à la tête de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a repris ce projet en appelant de ses voeux une évaluation « exigeante, qui stimule, qui encourage » les élèves.