hotel de ville mairie Marseille

Parents et enfants ont défilé aujourd'hui devant l'hôtel de ville de Marseille, réclamant des activités périscolaires. (© Ch.Allg - Fotolia.com)

L’application différée de la réforme des rythmes scolaires par le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, suscite la colère des habitants.

Mardi, le maire avait été pris à partie par des parents d’élèves alors qu’il venait offrir des dictionnaires dans une école pour la rentrée. Il avait déclaré quelques jours auparavant que la plupart des familles devraient faire garder leurs enfants le vendredi après-midi pendant quelques semaines, faute d’avoir eu le temps d’organiser les activités périscolaires prévues par la réforme.

Des activités après les vacances de la Toussaint ?

Jeudi, la mairie a annoncé la mise en place de garderies provisoires dans les écoles à partir du 12 octobre prochain, mais l’annonce n’a pas eu l’effet apaisant escompté. Aujourd’hui, un millier de personnes environ ont en effet manifesté devant la mairie. Sur une pancarte des manifestants, un portrait du maire affublé d’un gros nez rouge accompagnait l’inscription « Vendredi après-midi, viens jouer avec moi. Le grand cirque de Marseille ».

Les fédérations de parents d’élèves devront se charger d’organiser la garderie du vendredi après-midi dans 15% des écoles environ. Dans la plupart des écoles, le dispositif sera confié aux Fédérations d’éducation populaire, qui assureront également des activités.

« Nous sommes sensibles aux difficultés des parents », a assuré l’adjointe au maire chargée des écoles maternelles et élémentaires, Danièle Casanova, qui promet que « tout sera à peu près cadré » à la rentrée des vacances de Toussaint pour une mise en place de véritables activités périscolaires.

Le 25 août dernier, la municipalité visait plutôt une mise en place de ces activités début 2015.