Sport : privilégiez une paire de baskets à des antidouleurs © Hetizia - Fotolia.com

Sport : privilégiez une paire de baskets à des antidouleurs © Hetizia – Fotolia.com

Le sport permettait de mieux tolérer les souffrances physiques. Voilà ce que révèle une étude australienne publiée au mois d’août dans la revue spécialisée Medicine & Science in Sports & Exercise, relayée par Le Figaro.

Trois séances de sport d’une demi-heure par semaine

Cette étude, menée par des chercheurs de l’Université de New South Wales, met en évidence le rapport entre une activité physique régulière et une meilleure résistance à la douleur. Ils ont décidé de tester le potentiel antidouleur du sport sur 24 volontaires. Pendant six semaines, la moitié du groupe, des adultes en bonne santé mais inactifs, a ainsi participé à un programme sportif tandis que l’autre moitié n’a pratiqué aucun sport durant cette période. Lors des tests de résistance à la douleur, les chercheurs ont constaté que les « actifs » parvenaient à supporter un degré de douleur plus intense que les « inactifs ». Trois séances de sport d’une demi-heure par semaine suffiraient ainsi à réduire la sensibilité à la douleur.

Outre les effets analgésiques du sport, une seconde étude, relayée hier par VousNousIls, a démontré que les enfants pratiquant une activité physique régulière développeraient davantage leurs capacités d’apprentissage et de mémoire que les enfants moins actifs.

Ainsi, les résultats de ces études confirment que le sport nous rend plus forts et mieux armés au quotidien. Conclusion, à la rentrée, tous au sport !

[vid site= »dailymotion » id= x242a48]