Les Ecuries d’été, un stage de remise à niveau avant les études supérieures

Dans les locaux de l'Ecole polytechnique à Palaiseau, de jeunes bacheliers issus de milieux défavorisés sont préparés chaque été aux exigences des études supérieures. Reportage vidéo.

Chaque année depuis 2007, l’Ecole polytechnique accueille quelques dizaines de bacheliers issus d’établissements de ZEP pour ses « Ecuries d’été« , un stage intensif de préparation à l’enseignement supérieur. « Ces jeunes n’ont pas de papa médecin ou d’oncle avocat, ils ne connaissent rien des codes des études supérieures », explique Philippe Marano, bénévole de l’association Réussir Aujourd’hui et directeur de l’événement. L’objectif affiché est de « lutter contre les inégalités sociales », en habituant les élèves aux exigences des études universitaires : lourde charge de travail, concurrence entre élèves, notes plus sévères, etc.

Répartis en quatre sections – médecine, sciences, écoles de commerce, lettres/droit/gestion – les élèves commencent leur journée par des cours magistraux délivrés par des professeurs en fin d’études, à l’ENS Cachan notamment, ou déjà en poste en université ou en grande école. L’après-midi est consacrée aux « khôlles« , ces épreuves orales individuelles typiques des classes préparatoires, et au travail en autonomie. En fin de journée, les élèves ont droit à deux heures de sport.

Cet entraînement intensif, de 2 à 3 semaines selon les années et les effectifs, doit leur permettre d’aborder l’année dans de bonnes conditions, en diminuant les risques de décrochage prématuré. Aucun des élèves participants ne regrette d’y consacrer du temps sur ses vacances d’été.

Deux ans d’accompagnement pour les lycéens

Ce stage est l’aboutissement de deux ans de travail pour les jeunes suivis par l’association Réussir Aujourd’hui. Grâce à l’association, ils bénéficient chaque semaine de 3 heures hebdomadaires d’enrichissement culturel durant leur première et leur terminale. En petites « cohortes », ces élèves volontaires préparent des exposés autour de sujets d’actualité, qui sont ensuite débattus en groupe. Cette initiation à la prise de parole en public et à l’argumentation développe la confiance en soi des lycéens, en plus de leur donner des clés pour comprendre les principaux enjeux sociaux actuels.

A ces ateliers s’ajoute chaque mois une sortie organisée sur un lieu d’importance historique, culturelle ou industrielle : musées, universités, lieux de mémoire, chantiers, etc. Enfin, un séjour linguistique de trois semaines à l’étranger est aussi proposé aux familles en fin de première, pour une participation symbolique, en fonction de leurs revenus.

L’accompagnement semble porter ses fruits : selon une étude en cours de dépouillement sur le devenir des anciens élèves soutenus par l’association, plus de 50% d’entre eux auraient atteint un niveau bac +5. « Ces jeunes défavorisés subissent une grande pression sociale et familiale pour travailler tôt : si nous parvenons à leur faire atteindre le bac +2, c’est déjà une grande victoire », souligne Philippe Marano.

1 commentaire sur "Les Ecuries d’été, un stage de remise à niveau avant les études supérieures"

  1. BB21  25 août 2014 à 12 h 15 min

    Je suis choquée par le nom donné à cette très action qui par ailleurs est très positive. Pour les fils de …. aurions-nous envoyé les futurs étudiants à l’écurie, certainement pas… Cela ne heurte que moi?!!Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.