Coût de la rentrée scolaire : stable pour 1er et 2nd degrés, en hausse pour les étudiants

Tandis que le ministère de l'Education nationale annonce un coût de la rentrée scolaire "stable", les organisations étudiantes déplorent une hausse des dépenses liées à la rentrée universitaire.

graphique hausse augmentation ardoise craies

© Sébastien Garcia – Fotolia.com

Le coût de la rentrée scolaire dans le primaire et le secondaire est « stable en 2014 » par rapport à l’année précédente, selon un communiqué du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il connaît même une très légère baisse (-0,1%) selon les estimations ministérielles.

Liste des fournitures « suffisantes »

Cette différence moyenne se révèle ainsi inférieure à l’inflation observée depuis la dernière rentrée (+0,4%), et à l’évolution des coûts constatée entre les rentrées 2012 et 2013 (+0,5%).

Selon les postes de dépense, les différences sont toutefois plus marquées : le coût moyen des vêtements scolaires connaît la plus forte baisse (-2,2%), suivis par la papeterie, le matériel, et les accessoires de rentrée (-1%). Le coût du cartable est quant à lui en hausse (+0,7%), tout comme les manuels et livres scolaires ou parascolaires (+1,6%).

Afin de limiter les dépenses des familles, une liste de fournitures jugées « suffisantes » pour suivre les cours a été publiée sur le site du ministère.

Hausse de 1,5% à 2% pour les étudiants

La FAGE a publié son 12ème indicateur sur le coût de la rentrée étudiante. Selon la deuxième organisation étudiante, la rentrée universitaire 2014 coûte en moyenne 2.525 euros, en hausse de 1,5%.

Le prix toujours très élevé des loyers est une charge lourde, qui représente 37 % du budget de rentrée et 45 % du budget courant des étudiants. Deux mesures sont particulièrement attendues : la mise en oeuvre du décret sur l’encadrement des loyers, et la limitation des frais d’agence dans le cadre de la loi ALUR, qui ne sera effective qu’à partir du 15 septembre et ne touchera donc pas les étudiants rentrant au 1er septembre. « Ces deux mesures sont indispensables pour réduire les tensions », souligne la FAGE.

L’Unef confirme cette tendance à la hausse en estimant que le coût de la vie durant l’année étudiante 2014-2015 augmentera de 2% par rapport à l’an passé, « un chiffre quatre fois supérieur à l’inflation ».

Dénonçant les hausses de loyers pour les petites surfaces (+3,1% à Paris et +2% en région) et « une envolée des charges locatives (+10% à 14% selon le type de logement) », le premier syndicat étudiant rappelle par ailleurs que le gel des bourses et des aides sociales est « un coup dur pour le pouvoir d’achat » des étudiants. L’augmentation des frais obligatoires (frais d’inscription, ticket de restauration, cotisation sécu…) estimée de 0,5 à 1,6% n’améliore pas la situation.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.