Angleterre : 64.000 amendes aux familles pour réduire l’absentéisme des élèves

En Angleterre, les parents d'élèves absentéistes risquent une amende de 60 à 120 livres britanniques. Près de 64.000 amendes ont été prononcées l'année dernière.

vacances famille enfants plage mer

Avec le durcissement de la loi, certains ménages modestes ne peuvent plus s'offrir de vacances en famille. (© goodluz – Fotolia.com)

En Angleterre, les parents dont les enfants sont régulièrement absents ou absents de l’école plus de cinq jours d’affilée peuvent se voir infliger une amende de 60 livres britanniques (75 euros), dont le montant est doublé si elle n’est pas réglée dans les 21 jours.

Quelque 64.000 amendes auraient été prononcées au cours de l’année scolaire 2013-2014, soit une hausse de 70% par rapport à l’année précédente, selon une extrapolation de la BBC à partir des données communiquées par 118 « councils » (conseils territoriaux) sur les 152 que compte le pays.

Certaines amendes ont été délivrées pour des absences à répétition au fil de l’année, mais la plupart concernent des parents qui emmènent leurs enfants en vacances hors des périodes de congés scolaires, souvent pour profiter de prix plus attractifs.

« Les vacances sont aussi importantes que l’école »

L’augmentation spectaculaire du nombre d’amendes en un an est due au durcissement de la législation. Encore récemment, les chefs d’établissement pouvaient autoriser une absence de 10 jours maximum justifiée par des « circonstances spéciales ». La loi a été modifiée à partir de la rentrée 2013 pour que les absences ne soient autorisées qu’en cas de circonstances « exceptionnelles », plus strictement encadrées.

De nombreux parents s’élèvent contre cette loi, ressentie comme injuste par les ménages modestes. « Les vacances en familles ne sont plus que pour les riches, parce que bien des travailleurs ne peuvent pas s’en offrir ou trouver le temps hors des périodes scolaires », a par exemple déclaré à la BBC Stewart Sutherland, un parent d’élève qui a dû payer une amende pour avoir retiré ses trois enfants de l’école pendant cinq jours.

« Les vacances sont aussi importantes pour les enfants que l’école. Un enfant heureux travaillera mieux », estime-t-il. « Cela ne devrait pas être considéré comme de l’absentéisme à répétition. »

Pour sa part, le ministre britannique en charge des écoles, Nick Gibb, estime que 130.000 élèves sont plus assidus depuis l’entrée en vigueur de la loi, soit « 130.000 élèves de plus qui bénéficient d’une bonne éducation qui les prépare à la vie dans la Grande-Bretagne moderne ». Pour contrebalancer les effets négatifs de la loi, le gouvernement anglais compte laisser chaque école fixer les dates des vacances.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.