Méduse

Méduse © dvalkyrie - Fotolia.com

Une nouvelle méduse, appartenant à la famille Irukandji, vient d’être découverte en Australie, indique The Guardian. En tout, dans le monde, la famille Irukandji compte à ce jour 16 sortes de méduses vénimeuses différentes, dont 9 en Australie.

Mais celle qui vient d’être découverte, par la directrice de la surveillance des créatures marines à dard du CSIRO (agence de recherche scientifique nationale d’Australie), est spéciale : elle est énorme. D’où son nom de Keesingia gigas. Tandis que les méduses de son espèce ont en général la taille d’un ongle, Keesingia gigas elle, a la longueur d’un bras.

Enorme et sans tentacules

Autre particularité : elle n’a pas de tentacules, ce qui intrigue au plus point les scientifiques. Car c’est dans les tentacules que se trouvent les cellules urticantes, et surtout c’est grâce à eux que la méduse attrape sa nourriture. La directrice du CSIRO ne trouve pas d’explications à ce phénomène pour le moment.

La grosse méduse sans tentacules fait cependant bien partie  de la famille Irukandji : si elle vous pique, vous souffrirez du syndrome éponyme, à savoir douleurs, vomissements, voire AVC ou arrêt cardiaque. Et cela n’a rien à voir avec sa taille : c’est le cas de toutes les méduses Irukandji, indique la directrice. Elle précise ainsi qu' »il n’y a pas de lien établi entre taille et toxicité ».

Alors, prudence, prudence si vous vous baignez en Australie, où vous pourrez croiser dans l’eau nombre de bébêtes peu commodes…