Enseignement secondaire inefficient : Hamon riposte

Selon les Echos, la note de France Stratégie dénonçant l'inefficience de l'enseignement secondaire en France a provoqué la colère de Benoit Hamon, qui a adressé un courrier cinglant à Jean Pisani-Ferry.

Etudiant

© visivasnc – Fotolia.com

En publiant au mois de juillet une note dénonçant l’inefficience de l’enseignement secondaire français, France Stratégie (ex-commissariat géné­ral à la stra­té­gie et à la pros­pec­tive) a attiré le courroux du ministre de l’Education nationale Benoît Hamon. Intitulée Pourquoi les dépenses publiques sont-elles plus élevées dans certains pays ?, cette note comparait les performances du système éducatif de la France avec celles d’autres pays européens.

Une analyse « lapidaire »

Dans un courrier adressé le 25 juillet à l’économiste Jean Pisany-Ferry, directeur de France Stratégie, Benoit Hamon dénonce une analyse « lapidaire », conduisant à des « raccourcis » alors que les sujets traités sont « éminemment complexes ». « Le document ‘Regards sur l’éducation 2013‘ produit par l’OCDE, dont votre étude sélectionne quelques indicateurs pour en faire une analyse d’une page, fait près de 450 pages », souligne ainsi le ministre, insistant sur la difficulté d’aboutir à un « jugement qualitatif » ou à des « préconisations tranchées » sur l’efficience du système éducatif  à partir de comparaisons internationales.

Pas de « préconisations opérationnelles et précises »

Benoît Hamon s’étonne d’ailleurs que ses services n’aient pas été sollicités avant la publication de la note de France Stratégie « pour apporter leur expertise » et « affiner l’analyse ».

« Je ne suis pas certain que la publication de telles notes […] qui semblent esquisser des pistes sans aller jusqu’à des préconisations opérationnelles et précises et sans mener de concertation avec les administrations ou les parties prenantes concernées soit véritablement source d’amélioration de l’efficience des politiques publiques », indique le ministre. Il invite plutôt Jean Pisany-Ferry à « formuler des propositions concrètes » dans le cadre du comité de pilotage de l’évaluation de la politique de lutte contre le décrochage, où il est représenté.

Source(s) :
  • les Echos

2 commentaires sur "Enseignement secondaire inefficient : Hamon riposte"

  1. Loys Bonod  6 août 2014 à 22 h 48 min

    L’analyse des errements de « France Stratégie » : http://www.laviemoderne.net/detox/84-ci-git-france-strategieSignaler un abus

    Répondre
  2. Viviane Micaud  8 août 2014 à 18 h 34 min

    Je suis tout à fait d’accord avec Benoît Hamon. Les causes de dysfonctionnement du collège sont extrêmement complexes. Elles sont liées à une gouvernance inadaptée complètement déconnectée des réalités du terrain. Un môme qui arrive en 6ème avec de fortes lacunes en lecture et en expression non seulement n’aura pas le soutien pour progresser, mais en plus à partir de la 4ème sera, dans toutes les matières, devant des devoirs qu’il ne pourra pas réussir. Les causes sont l’inadaptation des programmes à des classes hétérogènes et les moyens inappropriés pour aider les élèves en difficultés dans l’apprentissage des fondamentaux. Les équipes d’Hamon ont fait le bon diagnostic, mais toutes les personnes concernées ne l’ont pas encore accepté.
    Faire un bilan purement quantitatif en prenant des éléments dans un autre rapport et sans faire aucune proposition, ne fait en aucun cas avancer le débat.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.