Salaire

© Dooder - Fotolia.com

C’est l’une des idées reçues les plus répandues dans l’Education nationale : les professeurs seraient payés sur 10 mois et non sur 12. Libération revient ce jeudi sur ce mythe qui perdure depuis des années.

Une rumeur démentie

Selon Joël Péhau, de l’Unsa, cette croyance remonterait à une « ordonnance prise avant que la fonction publique n’existe », quand l’on « rapportait les dix mois de paye sur douze mois, mais c’est tombé », souligne-t-il, différents décrets statutaires ayant été publiés depuis.

Déjà en 1986, la rumeur avait été démentie par le Ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Fonction publique et du Plan, Hervé de Charette, dans une réponse au député Robert-André Vivien. Ce dernier soutenait que les traitements des enseignants avaient été fixés aux 10/12 de ceux des fonctionnaires de grade équivalent, et réclamait l’abrogation de cette particularité. En réponse, le Ministre délégué l’avait renvoyé au décret du 10 juillet 1948, précisant qu’il n’existait pas « de règle juridique ni de clause implicite établissant un rapport entre les rémunérations appartenant à des corps classés dans les mêmes catégories ».

Les profs payés en moyenne 2 470 € nets mensuels sur 12 mois

En outre, une étude publiée en début d’année par le ministère de l’Education nationale, s’intéressant aux rémunérations des personnels titulaires du secteur public, mentionne un salaire net annuel de 29 640 € pour les enseignants, soit 2 470 € mensuels. Lorsqu’on fait le calcul, on retrouve bien un salaire versé sur 12 mois et non 10.

Libération souligne que l’argument est souvent brandi par les enseignants lorsqu’on leur reproche leurs longs congés. Ils devront désormais user d’autres raisons, et plutôt mettre en avant le fait que les profs en congés ne font pas que se reposer.