Google se lance dans la génétique et cherche 175 cobayes

Google veut élaborer un modèle génétique de l'individu en bonne santé, afin d'identifier les éléments déclencheurs de problèmes médicaux.

hélice ADN

Hélice ADN © psdesign1 – Fotolia.com

Le dernier projet de Google s’appelle Baseline Study, et il a pour but d’améliorer notre santé. Mais pour cela, il y a besoin de 175 cobayes pour des analyses génétiques et biologiques avancées – et dans un deuxième temps, de plusieurs milliers d’autres volontaires !

Un modèle de l’individu en bonne santé

La firme de Mountain View veut exploiter ses capacités de calcul et d’analyse pour dresser le portrait type d’un individu en bonne santé. Ce modèle de référence doit permettre, par comparaison, d’identifier les « biomarqueurs » qui, par leur présence ou leur absence, provoquent maladies et autres problèmes de santé tout au long de la vie.

Par exemple, l’étude pourrait identifier un biomarqueur responsable d’une meilleure absorption des graisses, permettant à ceux qui en disposent de vivre plus longtemps avec un faible taux de cholestérol et sans maladies vasculaires. Une fois identifié, les médecins pourraient rechercher ce marqueur génétique chez leurs patients, et encourager ceux qui n’en disposent pas à modifier leur régime afin d’éviter une attaque cardiaque prématurée.

Une collecte de données sous surveillance

Recrue récente du laboratoire de recherche Google X, le biologiste moléculaire Andrew Conrad (créateur d’un test bon marché pour détecter le VIH dans les dons de sang) a assemblé une équipe de 70 à 100 experts pour ce projet, de disciplines aussi variées que la physiologie, la biochimie, l’optique, l’imagerie médicale,…

L’équipe de scientifiques compte procéder à une analyse complète du génome des participants à l’étude et de leurs parents, ainsi que surveiller leurs battements de coeur, leur métabolisme, leurs niveaux d’oxygénation et de glycémie,… La collecte de données individuelles sera anonymée, et supervisée par des comités d’évaluation des universités de Duke et de Stanford, afin d’éviter tout usage contraire à l’éthique.

Le docteur Conrad s’attend à ce que la médecine progresse grâce aux masses d’information collectées, en phase avec la mission originelle de Google : organiser l’information provenant du monde entier et la rendre universellement utile et accessible, déclare-t-il.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.