vaisseau spatial espace

Construire un vaisseau spatial capable d'embarquer 40.000 personnes ne sera pas une mince affaire ! (© innovari - Fotolia.com)

Coloniser une planète hors du système solaire pourrait nécessiter un plus gros vaisseau spatial que ce qui était envisagé jusqu’ici par les spécialistes : Cameron Smith, anthropologue à l’université de Portland State dans l’Oregon, évalue à entre 14.000 et 44.000 personnes la population nécessaire pour fonder une colonie sur une exoplanète.

40.000 personnes, un chiffre « sûr »

Partant sur la base d’un voyage interstellaire de 150 ans, il affirme dans une étude récemment publiée dans la revue Acta Astronautica que 40.000 personnes constituerait un chiffre « sûr », dont 23.400 en âge de se reproduire. Cela garantirait la variété génétique et démographique essentielle pour la survie à long terme du groupe.

Cette estimation peut sembler « incroyablement élevée », mais Cameron Smith s’appuie sur les dernières découvertes en génétique et en génomique : « ce nombre maintiendrait en bonne santé plus de cinq générations, malgré l’augmentation de la consanguinité résultant d’une population humaine relativement faible, l’appauvrissement de la diversité génétique dû à l’effet fondateur, le changement démographique au fil du temps, et la prévision d’au moins une catastrophe affectant la population durant un voyage sur cinq générations », explique-t-il. « Presque aucune population naturelle de vertébrés ne tombe sous le seuil de 5.000 à 7.000 individus » sans entamer un processus d’extinction, souligne le chercheur.

Le même raisonnement s’applique aux projets de colonisation de la planète Mars, selon Cameron Smith. L’initiative Mars One, qui vise à envoyer 24 heureux élus en aller simple sur la planète rouge en 2024, pourrait donc connaître quelques difficultés de développement.