© RVNW — Fotolia.com

© RVNW — Fotolia.com

La réforme des rythmes scolaires pose encore des problèmes. Pourtant, dans un communiqué, publié vendredi 25 juillet, le ministre de l’Education nationale se félicite « d’avoir permis de débloquer un grand nombre de situations » grâce au décret Hamon sur les rythmes scolaires.

« Débloquer un grand nombre de situations »

Le ministre de l’Education nationale fait savoir que 87,2% des communes ayant une école publique (85,1% des effectifs), verront les horaires de leurs écoles organisés selon le décret Peillon du 24 janvier 2013. Et que 12,8% des communes (14,9% des effectifs) l’expérimenteront dans le cadre du décret Hamon du 7 mai 2014. Pour le ministère, « Ces résultats montrent que le décret du 7 mai 2014 a permis de débloquer un grand nombre de situations » et a également « permis de conduire la réforme à son terme avec succès ». Benoît Hamon relève ainsi que « l’ensemble des enfants bénéficieront, à la rentrée prochaine, de la nouvelle organisation des temps scolaires, organisée autour de 5 matinées de classe par semaine ».

Il rappelle que les communes pourront s’appuyer sur le fonds d’amorçage mis en place pour les accompagner dans la mise en œuvre des nouveaux temps scolaires, afin d’organiser des activités périscolaires.

Ainsi, « grâce à une concertation entamée il y a plus de 18 mois, à des solutions ajustées aux réalités locales, les conditions d’une rentrée apaisée dans l’intérêt de la réussite des enfants sont réunies » assure le ministère.