25 regroupements universitaires et scientifiques

Carte des 25 regroupements universitaires et scientifiques (image: ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche)

Les universités avaient un an à compter de la promulgation de la loi du 22 juillet 2013 pour constituer des regroupements universitaires. Les grands pôles qui ont émergé sont au nombre de 25, indique lemonde.fr, « moins que l’objectif fixé il y a un an – 30 –, mais bien plus que le projet porté par la précédente majorité » (10).

La constitution de ces méga-universités vise à redonner un poids à la France dans le paysage universitaire mondial, et faire remonter ses établissements du supérieur dans les classements internationaux, tel celui de Shanghai.

Du statut de PRES à celui de COMUE

Sur les 25 pôles constitués, 20 ont adopté le nouveau statut de communauté d’universités et d’établissements (COMUE), parmi lesquelles 4 sont inter-académiques. Anciennement dénommés pôles de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) et jusqu’alors régis par le code de la recherche, ces pôles deviennent des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) régis par le livre VII du code de l’éducation. Les cinq autres regroupements ont opté pour une gouvernance sous statut d’association.

La loi du 22 juillet 2013 a par ailleurs créé les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) au sein des universités, et la plateforme de MOOC France Université Numérique (FUN) qui propose 41 cours vidéo à ce jour.