L'obésité serait plus dangereuse que le tabagisme © Michael Nivelet - Fotolia.com

L'obésité serait plus dangereuse que le tabagisme © Michael Nivelet - Fotolia.com

Une récente étude du National Cancer Institute américain vient de montrer que l’obésité, sous sa forme la plus extrême, réduirait l’espérance de vie humaine encore plus que le tabac.

En effet, après avoir analysé les résultats issus de 20 études aux Etats-Unis, en Suède et en Australie, les chercheurs ont pu dresser le constat suivant : les personnes souffrant d’une obésité grave, soit 45 kg ou plus par rapport au poids d’une personne de taille moyenne, voient leur espérance de vie réduite de 6,5 à 13,7 années.

A noter qu’être considéré comme obèse signifie avoir un indice de masse corporelle (ratio entre le poids en kilogramme et la taille en mètre au carré) égal ou supérieur à 30. Ainsi, près de 2,1 milliards de personnes, soit 30% de la population, sont atteints d’obésité ou de surpoids dans le monde. L’obésité extrême s’établit, quant à elle, à partir d’un IMC de 40 et plus.

En France, l’obésité concerne 15% des adultes. Mais les données les plus récentes, datant de 2012, sont porteuses d’espoir : « pour la première fois en plus de 30 ans, la progression de l’obésité ralentit enfin dans notre pays » a souligné l’Institut national de la santé (Inserm).