Vacances d’été : certains profs ont du mal à en profiter

Jack Koch

Après l'agitation d'une année scolaire, il n'est pas facile d'envisager pour les enseignants de ne rien faire pendant deux mois !

Vacances d’été : certains profs ont du mal à en profiter

Les enseignants, souvent critiqués pour leurs deux mois de vacances estivales, n’arrivent pas toujours à profiter pleinement de ces congés.

La coupure est facile pour certains, qui se ressourcent en compagnie de leurs proches, ou en profitent pour voyager. Mais Estelle Soulignac, professeur de français en lycée, déplore par exemple l’obstacle financier qui l’empêche de réaliser les voyages dont elle rêve, et passe l’essentiel de ses vacances chez elle à bricoler. D’autres enseignants, comme Antoine Tresgots, professeur d’histoire-géographie, profitent de cette longue pause pour préparer les cours de l’année suivante « afin de reprendre l’esprit serein ».

L’été, « ce n’est pas que du repos » pour les profs, confirme Stéphanie Fouquet, enseignante d’italien dans le Nord que nous avons interviewée. Outre le temps « consacré à renouveler ses connaissances » pour être à jour dans sa discipline, elle doit travailler sur la progression pédagogiques de nouvelles sections binationales qu’on lui confie : « les vacances vont être courtes ».

Elle a quand même prévu de faire une pause en août pour voyager, car « comme beaucoup d’enseignants, [elle a] terminé l’année sur les rotules« .

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.