Sciences : les acquis des collégiens stables depuis 6 ans (Depp)

Selon une note de la Depp, les performances dans les matières scientifiques des élèves en fin de collège restent globalement stables depuis 2007.

Dans les matières scientifiques (SVT et physique-chimie), les compétences des élèves en fin de collège sont stables depuis 6 ans, indique une note de la Depp datée de juillet 2014. Ces conclusions sont tirées des résultats de l’édition 2013 du dispositif d’évaluation CEDRE (cycle des évaluations disciplinaires réalisées sur échantillon), qui mesure tous les 6 ans les performances des élèves en fin d’école et en fin de collège.

Un score global stable mais une distribution plus resserrée

Les scores moyens obtenus par les élèves en 2007 et 2013 sont relativement stables, seule leur distribution évolue. En particulier, le pourcentage d’élèves dans le groupe de niveau le plus élevé (groupe 5) diminue de 2 points en 2013 par rapport à 2007, tandis que le pourcentage d’élèves dans le groupe de niveau intermédiaire (groupe 3) augmente de 2 points.

Si, en 2013 comme en 2007, le score moyen des garçons est plus élevé que celui des filles, l’écart se resserre : il est de 3 points en 2013, contre 6 en 2007.

3/4 des élèves intéressés par les sciences

L’enquête révèle également que 88 % des élèves estiment qu’étudier les sciences est important pour comprendre le monde. Si 3/4 se disent intéressés par leur travail en sciences, 1/4 jugent ces matières trop difficiles et 1/3 envisagent d’exercer un métier dans le domaine scientifique. En dehors des cours, seuls 12,9 % des élèves travaillent plus de 30 minutes par semaine en SVT et physique-chimie.

L’étude CEDRE 2013 a été menée auprès de 8 654 élèves de 3e répartis dans 377 classes.

1 commentaire sur "Sciences : les acquis des collégiens stables depuis 6 ans (Depp)"

  1. Joanna  9 juillet 2014 à 16 h 36 min

    Extrait de l’étude :
    « Comme en 2007, les travaux pratiques sont bien réussis, gommant les différences liées à l’origine sociale observées par ailleurs. »
    « Si les performances globales en sciences restent stables, le score moyen en physique-chimie diminue toutefois de manière significative entre 2007 et 2013 […]. Les élèves sont moins nombreux dans les hauts niveaux ».
    « Les élèves sont plus compétents pour « Montrer des connaissances » et « Exprimer et exploiter des données ». Il est plus difficile pour eux d’utiliser des connaissances dans différentes situations (« Mobiliser des connaissances ») et de pratiquer une démarche scientifique (« Mener une démarche »).
    Commentaires :
    – L’implication des élèves dans le travail à la maison diminue dans toutes les disciplines et donc aussi dans les sciences.
    – L’élaboration de démarche scientifique n’est pas aisée pour les élèves étant donné la faiblesse du temps alloué aux sciences (SVT et physique chimie) : le lien entre théorie et pratique est une tache très complexe nécessitant une réelle appropriation des connaissances afin de bien analyser le contexte en toute rigueur et de bâtir des raisonnements solides.
    => une évaluation en sciences expérimentales pourrait être intégrée à la notation du brevet ?
    – La pratique est un élément important dans la construction d’un être humain facilitant son interaction avec un monde matériel et pour, plus tard, un meilleur respect du monde réel.

    Il faut soutenir les élèves voulant travailler dans des métiers scientifiques en allouant des horaires bien plus importants aux sciences (SVT et Physique-chimie) afin qu’ils aient du temps pour acquérir des fondamentaux plus solides.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.