Elle n’a eu que 15 en sport. Sa plus mauvaise note. « Je ne suis pas très douée dans cette matière, mais j’étais au moins motivée », a affirmé Myriam Bourhail, élève de terminale au lycée européen de Villers-Cotterêts (Aisne). En histoire-géographie, elle obtient un 18 et deux 19 en philosophie et à l’écrit de français. Dans toutes les autres épreuves de son bac scientifique, elle réalise un sans faute en obtenant les notes de 20/20.

Le ministère de l’Education nationale a ainsi confirmé ce lundi matin, après avoir récupéré l’ensemble des résultats des académies, que Myriam Bourhail a obtenu la meilleure note de France au baccalauréat avec une moyenne de 21,03 et en particulier grâce aux options (grec et section européenne). Elle est ainsi tout proche du record historique – 21,18- détenu depuis l’an dernier par une lycéenne de Calais.

Un avenir dans la médecine

Fille d’un ouvrier et d’une mère au foyer, la lycéenne d’origine marocaine est « fière de montrer que la diversité est une richesse pour la République« .

La jeune bachelière, née à Soissons, a ainsi fêté son diplôme avec ses parents et ses cinq frères et sœurs dont trois sont déjà engagés dans les études supérieures. La grande sœur de Myriam vient de valider sa licence SVT et sera en master l’an prochain, alors que la deuxième passera sa licence en biologie et le fils va tenter de l’obtenir au rattrapage.

« Ni plus douée, ni plus travailleuse mais juste curieuse » se qualifie Myriam, elle s’apprête dès la rentrée prochaine à attaquer des études de médecine bien qu’elle envisage un jour s’engager dans la politique