Selon l’enquête Cadre de vie et sécurité (CVS) réalisée entre 2007 et 2013 et publiée dans Insee Première de juillet 2014, 12 % des personnes travaillant à l’Education nationale déclarent avoir fait l’objet de menaces ou d’insultes. Soit près de deux fois plus que dans l’ensemble des autres professions, indique une étude intitulée « Education nationale : des métiers exposés aux menaces et aux insultes » menée suite à cette enquête.

Collège/lycée : les élèves, à l’origine des menaces

Parmi le personnel de l’Education nationale, les chefs d’établissement et les conseillers et assistants d’éducation sont les plus exposés. On retrouve ensuite les enseignants du second degré puis viennent les professeurs des écoles.

Dans les collèges et lycées, les insultes et les menaces proviennent généralement de la part des élèves alors que dans les écoles, les enseignants sont le plus souvent la cible des parents.

L’étude note également que l’âge est un facteur « discriminant ». En effet, les personnels âgés de moins de 30 ans sembleraient être « les plus touchés« , tandis que les personnels de 50 ans et plus « paraissent plus épargnés« .