Un enfant sur huit scolarisé à 2 ans en 2013 (11,9%), un sur cinq dans l’éducation prioritaire (20,7%), tels sont les chiffres publiés par la Depp dans sa dernière note d’information.

Si cette proportion est en légère hausse par rapport à 2012, elle est loin de rivaliser avec les chiffres de 1999, quand plus d’un enfant de 2 ans sur trois était scolarisé. Les suppressions de postes d’enseignants opérées durant les deux précédents quinquennats expliquent en partie cette chute.

Plus d’enfants scolarisés dans l’Ouest et le Nord

Des inégalités territoriales existent par ailleurs, avec l’Ouest et le Nord de la France scolarisant beaucoup plus d’enfants de moins de 3 ans que le reste du pays. La Seine-Saint-Denis, qui compte pourtant de nombreux établissements relevant de l’éducation prioritaire, n’atteint que 1,7% de scolarisation.

La scolarisation accrue des moins de trois ans fait partie des mesures privilégiées par le ministère à la rentrée 2014, dans le cadre de la priorité accordée au primaire et de la refondation de l’éducation prioritaire.