Opération « Chercheurs en herbe » : changer le regard des élèves sur la recherche

L'opération des Chercheurs en herbe permet à des collégiens et des lycéens de mener de vrais travaux de recherche scientifique, tout au long de l'année scolaire.

Chercheurs en herbe présentation fin d'annéeLa semaine dernière s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes des Chercheurs en herbe, au centre de recherche des Cordeliers à Paris.

Tout au long de l’année scolaire, une vingtaine d’élèves de 3ème du collège Beaumarchais (Paris XIème) et de 1ère S du lycée Jeanson de Sailly (Paris XVIème) ont participé une demi-journée par mois aux recherches menées par les équipes du centre des Cordeliers.

« Il n’y a eu que deux abandons depuis neuf ans » que l’opération existe, indique Muriel Janus, professeur de SVT du collège Beaumarchais. « C’est donc que ça leur plaît ! »

Programmes de recherche pointus

Contrairement à un stage de 3ème classique, les élèves ne sont pas là pour observer, mais pour concevoir leurs expériences et manipuler en conditions réelles de laboratoire. D’autre part, ils ne sont pas évalués, mais réalisent une présentation de leurs travaux en fin d’année, devant un public d’élèves, de chercheurs et de membres de la famille.

Les sujets sont particulièrement pointus. Par exemple, la « caractérisation d’une lignée d’ostéoblastes pour l’évaluation de biomatériaux de comblement osseux », l’étude de souris atteintes d’ataxie spino-cérébelleuse de type 7, ou encore la régulations de transports ioniques dans le rein.

« On suivait vraiment le travail des chercheurs », explique Florian Spliteri, élève de 3ème. « Avec seulement 8 séances dans l’année, on avait beaucoup de questions pour eux ! » ajoute-t-il.

Le métier de chercheur n’effraie pas

« Quand on dit en classe que les cours sont l’aboutissement d’un travail de recherche, les élèves ne se rendent pas compte des implications », déplore Muriel Janus. Mais après leur séjour au Cordeliers, ils portent un regard différent sur la recherche scientifique. Ils réalisent aussi que le chercheur n’est pas « un savant fou, seul derrière sa paillasse », mais un membre d’une équipe soutenue par des ingénieurs, des techniciens, des personnels administratifs…

Les élèves découvrent également les applications concrètes et quotidiennes de la recherche en biologie, au niveau de la médecine en particulier. Certains élèves ont en outre eu la chance, lors d’une édition précédente, de participer à une découverte scientifique dont les résultats ont été publiés dans une revue scientifique renommée.

A l’issue de cette expérience, la réalité du métier de chercheur n’effraie pas les jeunes élèves : « C’est un peu dur, mais on apprend tous les jours », résume Jarold Martinez, autre collégien participant.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.