Le Figaro étudiant consacrait hier un article à l’une des épreuves phares du baccalauréat : la dissertation.

Epreuve redoutée, elle tend à être évitée par les élèves. En français, ils ne sont que 10 à 15 % à choisir la dissertation, à laquelle ils préfèrent le commentaire et l’ »écriture d’invention« .

La dissertation est proposée également bien sûr en philosophie : pour les bacs généraux, sur les trois sujets proposés, deux sont des dissertations.

Le commentaire composé, plus rassurant, n’est en réalité par forcément plus facile, et « cela donne de très mauvais résultats » pour Simon Perrier, président de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public (Appep), cité par le Figaro étudiant. Les textes proposés pour le commentaire composé sont en effet « des textes sophistiqués, propices aux contresens… ».

Alors pourquoi les élèves ne choisissent pas la dissertation au bac ? Parce que « cette épreuve de liberté » les effraie, poursuit-il.

Olivier Dhilly, professeur agrégé de philosophie, livre ses conseils pour bien réussir sa dissertation le jour J sur le Huffington Post. Finalement, pour réussir sa dissert, il s’agirait avant tout d’être bien organisé et d’avoir de la méthode…