Rapport sénatorial sur les ESPE : ne pas « recruter de formateurs de terrain hors-sol »

Le sénat a publié mardi un rapport sur les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espé). Il indique que les formateurs doivent rester en prise avec le terrain.

Pour atteindre leurs objectifs, les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), ouvertes en septembre 2013, doivent veiller à avoir parmi leurs équipes des « formateurs professionnels venus du terrain, indique le rapport sénatorial « l’an I des écoles supérieures du professorat et de l’éducation : un chantier structurel » publié ce mardi.

Le rapporteur de la mission d’information sur ces nouvelles écoles, Jacques-Bernard Magner, a notamment précisé que « l’erreur à ne pas commettre, c’est de recruter des formateurs de terrain hors-sol, qui n’auraient plus de liens réels avec les élèves ».

Les ESPE accueillant les étudiants titulaires d’une licence qui se destinent aux métiers du professorat et de l’éducation, « doivent devenir un lieu de dépassement des anciennes contradictions idéologiques entre les IUFM et les universités. Pour cela, il faut travailler à bâtir un esprit d’école que chacun partage au-delà des métiers, des cultures et des pratiques administratives », insiste Jacques-Bernard Magner.

A la demande de la commission de la culture du Sénat, un débat sur les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ) aura lieu en séance publique ce soir en présence du ministre Benoît Hamon.

Source(s) :
  • AFP

1 commentaire sur "Rapport sénatorial sur les ESPE : ne pas « recruter de formateurs de terrain hors-sol »"

  1. Jan Vanier  11 juin 2014 à 21 h 12 min

    Si seulement TOUS les intervenants dans le secondaire pouvaient ne plus être hors-sol !!!
    Je pense en particulier à ceux qui prennent régulièrement des décisions opérationnelles qu’ils n’ont jamais à appliquer eux-mêmes,
    Il suffit de regarder comment l’enseignement supérieur fonctionne, pas trop mal de ce point de vue me semble-t-il, non ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.