Selon un rapport de la Cour des comptes rendu public ce mercredi, les créations de postes dans les ministères « prioritaires » (Police, Justice, Education) ont été moins nombreuses que prévu en 2013, tandis que les suppressions de postes dans les ministères « non prioritaires » ont été respectées.

Alors que seuls 2.287 postes devaient être supprimés dans la fonction publique en 2013 (10.011 créations de postes compensées par 12.298 suppressions), ce sont ainsi pas moins de 7.172 ETP qui ont été supprimés.

Crise du recrutement dans l’Education

Pour l’Enseignement scolaire, 8.781 créations nettes d’emploi étaient prévues dans la Loi de finances initiale, mais seuls 5.159 postes ont finalement été créés, soit 3.622 de moins qu’attendu.

En cause notamment, les concours de recrutement d’enseignants qui ne font pas le plein. Le Capes 2013 n’a par exemple compté que deux candidats par poste en anglais et en mathématiques, et à peine plus d’admissibles que de postes ouverts. Au CRPE exceptionnel 2014, quelque 10% des postes n’ont pas été pourvus.