Le nombre de départs en retraite d’enseignants divisé par deux en dix ans

Le nombre de départs en retraite des enseignants a presque diminué de moitié entre 2003 et 2013, selon une note d'information de la Depp.

Le nombre de départs en retraite des personnels de l’éducation nationale a fortement diminué entre 2003 et 2013, indique la Depp dans une note d’information publiée ce mercredi.

En 2003, 15.282 enseignants du premier degré et 15.450 enseignants du second degré sont partis à la retraite, contre respectivement 6.542 et 9.793 en 2013. Soit une diminution de près de la moitié tous niveaux confondus, de 30.732 départs en 2003 à 16.335 en 2013.

Augmentation de la durée de cotisation

Parmi les causes de cette évolution, le creux démographique qui a suivi la Seconde guerre mondiale, période de naissance de nombreux enseignants en âge de prendre leur retraite aujourd’hui, et le faible nombre de places offertes lorsque ces enseignants ont passé les concours.

Mais cette baisse est surtout attribuée aux réformes de 2003 et 2010, qui ont modifié le mode de calcul des droits à la retraite, augmenté la durée de cotisation nécessaire à l’obtention d’une pension à taux plein, et introduit successivement une surcote et une décote.

« Les agents retardent leur départ en retraite afin d’avoir une pension plus élevée », souligne le ministère. En 2013, les enseignants du premier degré sont partis à la retraite à l’âge de 58,2 ans en moyenne, et à 61,6 ans pour les enseignants du second degré.

1 commentaire sur "Le nombre de départs en retraite d’enseignants divisé par deux en dix ans"

  1. olivoile  23 mai 2014 à 22 h 59 min

    Il serait intéressant de connaître l’âge de départ des institutrices et des instituteurs il y a 10 ans et …maintenant. Les femmes pouvant bénéficier d’un an d’activité professionnelle en moins par enfant…
    Notons par ailleurs que nombre d’enseignants de primaire et maternelle terminent très difficilement leur carrière dorénavant, alternant arrêt-maladie et reprise professionnelle. Je connais plus d’un enseignant qui n’a même pas organisé de pot de départ pour sa retraite, honteux de ses derniers trimestres qu’il n’assumait plus, usé par les conditions de travail.. Quand reconnaîtra-t-on la pénibilité du métier de professeur des écoles ? Quand permettra-t-on à ces mêmes professeurs de cesser progressivement leur activité professionnelle ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.