Après le report de la pré-rentrée des professeurs au 1er septembre, la rentrée scolaire des 12 millions d’élèves est décalée, elle, au 2 septembre, au lieu du 1er comme initialement prévu. C’est en effet ce qu’a annoncé officiellement ce vendredi le ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon.

« Contrairement à ce qui a été hâtivement annoncé hier, la journée de pré-rentrée n’est donc pas supprimée« , a poursuivi le ministre, affirmant avoir fait ce choix pour que « la rentrée soit organisée dans les meilleures conditions pour les professeurs et les élèves ». Selon lui, « maintenir le calendrier tel qu’il était prévu, techniquement, n’était pas possible ».

« 40.000 enseignants supplémentaires »

Le report de la rentrée des élèves a été justifié par l’augmentation des enseignants cette année : « la raison pour laquelle nous avons reporté du 1er au 2 septembre la rentrée des élèves, c’est que depuis le 8 avril, et la première réunion des recteurs que j’ai faite, la question de la difficulté de faire la pré-rentrée le 29 août m’a été posée, étant donné que nous accueillons 40.000 enseignants supplémentaires« , a indiqué Benoît Hamon. Cependant, cette décision de report de la rentrée scolaire « veut dire qu’il y aura une journée à rattraper« , a précisé le ministre.