Florence Robine a accédé, mercredi 7 mai, au poste de Directrice générale de l’enseignement scolaire (Dgesco). Elle remplace Jean-Paul Delahaye, démissionnaire, qui avait été nommé par le précédent ministre de l’Education nationale Vincent Peillon. Ce changement intervient tout juste un mois après l’arrivée de Benoit Hamon au ministère de l’Education et en pleine réforme des rythmes scolaires.

« Il n’y a pas que les rythmes « 

A 55 ans, Mme Robine, s’est dite « particulièrement flattée et honorée ». Elle prend la tête de la plus importante direction du ministère et devra finaliser le passage à la semaine de 4,5 jours dans toutes les écoles dès la rentrée prochaine. « Il faut parler pédagogie pour arriver à remporter cette bataille (…) et passer l’étape de l’organisation« , a-t-elle estimé mercredi, interrogée par l’AFP. « Il n’y a pas que les rythmes, il y a plein d’autres sujets fondamentaux comme l’éducation prioritaire, le collège, les leçons à tirer de la réforme du lycée, de grands chantiers se profilent devant nous », a-t-elle précisé.

Le ministre de l’Education, Benoît Hamon, a quant à lui avancé « que la continuité de cette formidable direction sera assurée avec à sa tête une personnalité qui a le rythme nécessaire aux réformes indispensables pour refonder l’école ».