Avis favorable des élus locaux au projet de décret sur les rythmes scolaires

Alors que le Conseil supérieur de l'éducation l’avait rejeté lundi, le projet de Benoît Hamon a été validé hier par la Commission consultative d'évaluation des normes (CCEN).

Lundi 5 mai, le projet de décret d’assouplissement de la réforme des rythmes scolaires de Benoît Hamon a été rejeté par le Conseil supérieur de l’éducation. Syndicats et parents d’élèves se montrent en effet très sceptiques, et doutent que ce décret suffise pour améliorer la réforme initiale.

Hier cependant, les élus locaux territoriaux ont donné un avis favorable au décret lors d’une réunion de la Commission consultative d’évaluation des normes. Le président de séance, Alain Lambert, président du conseil général de l’Orne, a expliqué que les élus souhaitaient donner une chance à cette réforme et éviter un « blocage » de la situation.

Le président de l’AMRF, Vanik Berberian, reçu lundi par le ministre de l’Education nationale affirmait de son côté que « Benoît Hamon essay[ait] de faire en sorte que l’État finance la réforme de manière pérenne et de soutenir les communes qui en [avaient] le plus besoin ».

Le ministre a tenu parole, car il vient d’annoncer sur France Inter un prolongement de l’aide accordée aux communes pour la mise en place de la réforme jusqu’en 2015-2016. Il est par contre resté évasif sur le montant exact de l’enveloppe.

Source(s) :
  • AFP, AEF, VousNousIls.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.