Rythmes scolaires : le CSE vote majoritairement contre le projet de décret de B. Hamon

Le projet de décret sur les assouplissements de la réforme des rythmes a été examiné aujourd'hui par le CSE. Il a recueilli 31 votes "contre" et seulement 3 votes "pour".

Le Conseil supérieur de l’Education (CSE) a examiné aujourd’hui le projet de décret rédigé par Benoît Hamon. Syndicats, parents d’élèves et élus ont donné leur avis sur les assouplissements proposés par le nouveau ministre à la très controversée réforme des rythmes scolaires. Un avis défavorable, selon les premiers résultats « twittés », qui font état de 31 votes « contre », 27 abstentions, et 3 votes « pour ».

 

Les parents divisés sur les 5h30 de cours par jour

En effet, syndicats et parents d’élèves sont partagés sur les propositions du nouveau ministre de l’Education nationale. Dans l’interview qu’il nous a accordée,  le pré­sident de la FCPE Paul Raoult s’est réjoui « que la réforme ne soit ni sup­pri­mée ni repor­tée. Mais notre satis­fac­tion s’arrête là ! Nous ne com­pre­nons pas où est l’intérêt de l’enfant dans l’assouplissement ». Il dénonce même « une vraie recu­lade » sur certains aspects de la réforme des rythmes, comme la possibilité « de reve­nir aux 6h de cours par jour, et non plus 5h30 ».

Quant à Valérie Marty, pré­si­dente de la PEEP, elle ne se satisfait qu' »à moi­tié » de ces aménagements. Si elle estimait pour sa part « nécessaire » de « faire sau­ter le ver­rou des 9 demi-journées et des 5h30 de cours par jour », elle a jugé que la réforme n’était toujours pas adaptée aux particularités de la maternelle.

Les syndicats mitigés

Les syndicats ont également réservé un accueil plutôt tiède aux propositions de Benoît Hamon. Pour Sébastien Sihr, cité par l’Express, hormis l’opportunité de libérer un après-midi par semaine, « il n’y a aucune amélioration de la réforme ». Christian Chevalier, du SE-Unsa, a souligné de son côté dans le Monde que « le ministre montre qu’il a entendu le terrain en offrant une souplesse, mais n’a pas cédé sur les fondamentaux. C’est un signe important à nos yeux ». Quant à Frédéric Sève, du SGEN-CFDT, il a estimé dans une déclaration lue ce matin au CSE qu’avec les aménagements, on « obtient un niveau de souplesse tel qu’il n’est pas possible de prévoir ce qui sortira de la boîte de Pandore ».

Le 25 avril dernier, Benoît Hamon avait présenté sur RTL un projet de décret visant à assouplir la réforme des rythmes scolaires. Ce projet prévoit notamment la possibilité de regrouper les activités périscolaires sur un seul après-midi, en préservant les 5 matinées hebdomadaires de cours. Toutefois, selon le Monde, les villes et la communauté éducative pourront « choisir si elles préfèrent le mercredi matin travaillé ou le samedi ». Le projet permet également aux écoles « d’alléger la semaine en réduisant le nombre d’heures d’école par semaine », en réduisant les vacances scolaires pour respecter le volume horaire de 864 heures annuelles. Une circulaire prenant en compte les spécificités de la maternelle accompagnera le décret.

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : le CSE vote majoritairement contre le projet de décret de B. Hamon"

  1. olivoile  5 mai 2014 à 22 h 07 min

    A mépriser ainsi les enseignants et leur avis de professionnels de l’ éducation, l’ équipe au pouvoir oriente nombre d’ enseignants vers un vote Lepéniste…(un sondage révèle que 20% d’ entre eux voteront Front National)! Cette cristallisation autour des rythmes masque le manque de volonté du gouvernement à travailler sur d’ autres sujets essentiels comme la formation continue des PE (tombée aux oubliettes), le grave problème de l’ autorité (aujourd’ hui contestée par les élèves et les parents), les programmes scolaires trop disparates, etc…! Jospin, reviens, ils sont devenus fous…ou inconscients!Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.