Les universités alsaciennes conjoignent leurs forces

L’université de Strasbourg et l’université de Haute-Alsace ont signé une convention d'association. Elles souhaitent renforcer la cohésion de leurs actions économiques, sociales, et culturelles sur le territoire alsacien.

Alain Beretz, président de l’université de Strasbourg (Unistra) et Christine Gangloff-Ziegler, présidente de l’université de Haute-Alsace (UHA) ont signé, à Mulhouse, une convention d’association le lundi 28 avril 2014. Cette dernière « concrétise une politique du site alsacien dans le cadre des regroupements prévus par la nouvelle loi sur l’enseignement supérieur et la recherche du 22 juillet 2013″.

Bien que ce rapprochement était prévu depuis la signature en mai 2013 d’un « contrat de site 2013–2017 » entre l’Université de Strasbourg et celle de Haute-Alsace, ces deux établissements ont préféré s’associer plutôt que fusionner. « C’est l’université de Haute-Alsace qui n’avait pas souhaité une fusion », a rappelé mardi à l’AFP sa présidente, Christine Gangloff-Ziegler. « L’idée est de coopérer entre les établissements, mais sans les confondre, afin que chacun garde son identité propre« , a-t-elle ajouté.

Cette signature intervient après l’adoption de la convention d’association par les conseils d’administration des deux établissements. Elle traduit la volonté des deux partenaires de conjoindre leurs forces afin d’accroître le potentiel scientifique au niveau régional, en particulier en proposant une offre de formation cohérente et complémentaire.

« Renforcer leur visibilité et leur attractivité »

L’idée est également de favoriser leur visibilité et de permettre une plus grande attractivité nationale et internationale en recherche et en formation. Mais aussi, de renforcer la cohésion de leurs actions économiques, sociales, et culturelles sur le territoire alsacien.

L’université de Strasbourg, issue elle-même de la fusion de trois universités en janvier 2009, accueille près de 44.000 étudiants, contre 7.500 pour l’Université de Haute-Alsace située à Mulhouse. Ayant un rôle d’impulsion, l’université de Strasbourg sera l’établissement coordonnateur de l’association. « Elle prend son rôle, plutôt naturel et légitime, de coordinateur. Il s’agit d’animer, de proposer, de mettre en place ensemble des outils communs, mais aucunement d’imposer quoi que ce soit », a insisté Alain Beretz.

Source(s) :
  • AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.