Le Campus des métiers de Picardie associe plusieurs établissements scolaires et pour adultes, avec des formations de niveau bac à doctorat, aux industries régionales de la plasturgie et de la métallurgie, afin de proposer une offre de formation complète qui répondent aux besoins locaux. Il compte aujourd’hui quelque 2.500 lycéens, étudiants et stagiaires de la formation continue.

L’obtention du label « Campus des métiers et des qualifications« , créé il y a un an environ, n’apporte pas de moyens supplémentaires aux établissements. Mais il permet une meilleure coordination entre les différents acteurs, et assure la valorisation des filières de l’enseignement professionnel et technologique, encore trop souvent considérées comme des voies de relégation.

Dispositif « Sas » pour les élèves décrocheurs

« Chacun a peut-être gardé une image d’Epinal de l’ouvrier en bleu de chauffe, dans des conditions de travail parfois très difficiles », remarque Stéphane Andurand, coordinateur du Campus pour le rectorat d’Amiens. Alors qu’aujourd’hui, « on est dans des conditions de travail de haute technologie, et cette image-là, nous devons la faire connaître », souligne-t-il.

Cette reconnaissance ouvre également la voie à des innovations pédagogiques. A l’espace scolaire Condorcet, l’établissement support du projet, un enseignant TZR a par exemple pour mission à temps complet de faire découvrir toutes les possibilités de réorientation à des élèves lycéens décrocheurs, grâce à des mini-stages dans les différentes filières, un dispositif expérimental baptisé « Sas ».