Décrochage scolaire : la France à 11,6% en 2012 (étude)

L’Insee a publié ce jeudi 24 avril une étude consacrée aux "sorties précoces" de l’école. Le résultat français est légèrement meilleur que la moyenne européenne.

Selon une étude consacrée aux « sorties précoces » de l’école en Europe, publiée aujourd’hui par l’Insee, 11,6% des 18-24 ans français ont quitté le système scolaire sans diplôme en 2012. Un pourcentage un peu en dessous de la moyenne européenne qui s’élevait à 12,7%. Cette dernière reste, en effet, élevée en raison du score médiocre de certains pays comme l’Espagne (25%), le Portugal (20,8%) ou l’Italie (17,6%).

A l’inverse, la France se porte moins bien que la plupart des États membres du nord et de l’est de l’UE qui sont sous la barre des 12% de sorties précoces. Ceci s’explique par des disparités notamment liées au développement des enseignements professionnels secondaires de second cycle dans les pays scandinaves et les pays baltes. « À l’inverse, dans les pays du bassin méditerranéen, l’enseignement secondaire a longtemps été marqué par l’existence de filières sélectives et par la faiblesse des certifications de l’enseignement professionnel », explique l’Insee.

Le modèle finlandais pourrait, par exemple, être très inspirant, souligne Florence Lefresne, auteure de l’étude. C’est en effet « un pays dans lequel les enseignants sont formés à détecter tôt et à accompagner les élèves les plus enclins aux sorties précoces. » Ainsi, en matière de décrochage, il faudrait prévenir plutôt que de guérir.

23.000 élèves « raccrochés » l’an dernier

Ces jeunes de 18-24 ans qui quittent les bancs du lycée sans le moindre diplôme en poche (hormis un éventuel Brevet des collèges), s’exposent donc presque à coup sûr à une existence de précarité, voire de pauvreté. Ainsi, l’une des priorités du quinquennat de François Hollande était de diviser par deux le nombre de « décrocheurs » d’ici 2017. C’est pourquoi, le gouvernement a lancé en 2012 un plan contre le décrochage scolaire. Résultat l’an dernier, 23.000 élèves décrocheurs avaient repris le chemin de la formation. L’objectif est encore d’en raccrocher 25.000 de plus en 2014.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.