Rythmes scolaires : des élus du Rhône passent à l’offensive

Des élus du Rhône réclament au gouvernement le retrait de la réforme des rythmes scolaires, jugée trop coûteuse, ou le libre choix pour les communes. Ils menacent d’ailleurs de saisir le Conseil d’Etat.

Une nouvelle bataille contre la réforme des rythmes scolaires est lancée. Vendredi dernier, « un appel pour le retrait du décret de janvier 2013 imposant aux communes, aux enseignants et aux familles la mise en œuvre d’une demi-journée supplémentaire de classe » a été mis en ligne par des élus du Rhône. »On demande soit un retrait pur et simple du décret, soit d’autoriser la liberté d’application », explique Renaud Pfeffer, maire de Mornant. Près de 300 élus du Rhône, droite ou divers-droite, dont une soixantaine de maires ont déjà signé l’appel.

« S’il n’y a pas d’écoute de la part du gouvernement, on engagera la semaine prochaine un recours auprès du Conseil d’Etat pour demander l’abrogation de la réforme« , a ajouté Damien Combet, nouveau maire divers-droite de Chaponost pour qui « l’objectif est de mettre la pression ».

Une réforme qui accentue les inégalités entre les communes

Jugée trop coûteuse pour les collectivités et les contribuables, « la réforme creuse davantage les inégalités entre les territoires », a souligné Renaud Pfeffer, évoquant également « l’incapacité totale » pour « certaines communes rurales de la mettre en place ».

« Je suis le maire de l’une des communes les plus défavorisées de France, je n’ai pas les moyens de l’appliquer et je préfère mettre le paquet sur la réinsertion et l’emploi », a assuré le nouveau maire divers-droite de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet, estimant à 450.000 euros le coût de cette « réforme idéologique » dans une commune où le chômage atteint 17%.

Enfin, pour la présidente de l’Association des maires du Rhône, Elizabeth Lamure, l’annonce du ministre de l’Education, d’un « assouplissement significatif » de la réforme « n’entraîne que des interrogations mais pas de réponses ».

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : des élus du Rhône passent à l’offensive"

  1. Gérard  27 avril 2014 à 10 h 02 min

    Il serait bien temps de saisir le conseil d’état pour abroger cette réforme complètement bancale !! Il a été saisi pour bien moins que ça !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.