Rythmes scolaires : « un premier pas en avant du gouvernement »

Le ministre de l'Education nationale a annoncé jeudi qu'il publiera "sous une dizaine de jours" "un autre texte" en complément du décret de son prédécesseur sur la réforme des rythmes scolaires. "Un premier pas en avant du gouvernement pour sortir de l'impasse", estime l’UDI.

La réforme des rythmes scolaires a cristallisé beaucoup de mécontentements. Benoît Hamon, qui succède à un ministre laissant derrière lui plusieurs chantiers en suspens, a annoncé qu’il comptait publier prochainement « un autre texte » en complément du décret de son prédécesseur sur la réforme des rythmes scolaires. « Nous publierons un autre texte sous une dizaine de jours. Il s’agira d’un assouplissement significatif qui permettra de tenir compte des expérimentations de qualité, qui poursuivent l’objectif de la réforme mais peinaient à s’inscrire dans le cadre du décret de janvier » 2013, a indiqué le ministre.

Hamon ouvre le dialogue avec l’UDI

Yves Jégo, président de l’UDI et député-maire de Monterault-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), et Laurent Lafon, maire de Vincennes (Val-de-Marne) et président de la Fédération des élus démocrates et indépendants (FEDI), « saluent le premier pas en avant du gouvernement pour sortir de l’impasse sur la réforme des rythmes scolaires ». En effet, « en annonçant qu’il proposerait prochainement des assouplissements significatifs, Benoît Hamon ouvre enfin le dialogue auquel l’Union des Démocrates et Indépendants n’a cessé de l’appeler », estiment-ils.

Selon ces derniers, « la mise en œuvre de cette réforme non financée, menée dans la précipitation et au mépris des intérêts de notre jeunesse, était en passe de devenir un véritable fiasco ».

Se félicitant ainsi que le ministre « ouvre enfin la porte de son bureau aux maires », les élus de l’UDI et de la FEDI saisiront bien évidemment « cette main tendue pour lui faire part des difficultés qu’ils ont rencontrées et formuler des propositions concrètes pour sortir de ce blocage », affirment-ils.

Aujourd’hui, Benoît Hamon reçoit les représentants syndicaux de l’Education nationale pour discuter de sa future loi de refondation de l’école. Un rendez-vous de grande importance.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.