Rythmes scolaires : les maires de France demandent un allègement de la réforme

Suite à la diminution des dotations aux collectivités locales, l'Association des Maires de France demande à ce que la réforme des rythmes scolaires soit allégée.

Le président de l’Association des Maires de France (AMF), Jacques Pélissard, a demandé ce jeudi un « allègement » de la réforme des rythmes scolaires si le gouvernement ne peut fournir d’aide financière à sa mise en place.

Jacques Pélissard s’est déclaré « un peu abasourdi » par l’annonce de Manuel Valls de réduire de 11 milliards d’euros les dotations aux collectivités, une décision prise « sans concertation », et qui irait à l’encontre d’un accord conclu en juillet dernier avec Jean-Marc Ayrault « qui prévoyait une diminution des dotations de 4,5 milliards d’euros sur deux ans ».

Pérenniser le fonds d’amorçage de la réforme

Les dotations représentant « un tiers du budget » des communes, le président de l’AMF invite le gouvernement à pérenniser le fonds d’amorçage de la réforme des rythmes, qui s’est élevé à 250 millions d’euros en 2013, puis 370 millions cette année. Jacques Pélissard estime le coût de la réforme pour les communes à « environ 900 millions d’euros ».

Il espère qu’une solution sera trouvée avec le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon, qu’il rencontrera le 6 mai prochain, et attend avec intérêt le décret d’« assouplissement » de la réforme des rythmes, promis par le ministre « sous une dizaine de jours ».

Source(s) :
  • Avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.